side-area-logo

1977 Archéologie de la Ville

Description
Lors de l'inauguration du Centre Pompidou, Valery Giscard d' Estaing refuse de visiter l'exposition " Archéologie de la ville ", car elle étale crûment à un public de l'an 3000 la quotidienneté de notre siècle : contenus de sacs à mains, vieilles chaussures, pilules et instruments divers racontent, à leur manière, les extensions du corps humain. L'humour, le pathétique et l'inattendu y créent un portrait original et grinçant de notre société. Au milieu des parois métalliques rouillées qui constituent l'ossature de l'exposition et symbolisent les restes d'un cheval de Troie contemporain, le chef d'orchestre Giuseppe Sinopoli dirige la création d'une symphonie contemporaine de la ville. Une première approche de la scénographie qui intègre ce que François Confino appelle les éléments impalpables comme la lumière et le son.
Lieu (ville et pays)
Centre Pompidou, Paris
Budget
460 000 €
Surface
800 m2
Fréquentation
200 000 visiteurs en 2 mois
Type
Exposition inaugurale du Centre Georges Pompidou, Conception de la Scénographie
Maître d'ouvrage
Centre de Création Industrielle
Collaborateurs
Groupe N.Y. Haus-Rucker Giuseppe Sinopoli, compositeur chef d’orchestre