side-area-logo

Musée du cinéma d’animation

Description
Ce projet auquel l'agence Confino tenait énormément a été abandonné pour des raisons politiques et un manque d'ambition absolument désolant  de la part des autorités locales. Angoulême, célèbre pour son Festival de la Bande Dessinée possède sur ce thème un Musée qui reçoit 60 000 visiteurs par an dont 40 000 pendant le festival. Parallèlement au bâtiment du musée, et juste à côté, Angoulême avait demandé à une équipe de concevoir une sorte de Musée du Cinéma dans un bâtiment de 3000 m². La conception en était tellement désastreuse que le musée a fermé le jour même de son inauguration ! Pour oublier cette aventure, nous avons reçu la commande d'un musée du cinéma d'animation pour lequel nous envisagions une fréquentation beaucoup plus importante, de l'ordre de 200/250 000 visiteurs par an. Un lieu extrêmement immersif pour raconter depuis les premiers balbutiements d'images (et notamment les tentatives de mouvement dans les grottes de Lascaux et de Chauvet) jusqu'aux délires en 3D qui envahissent aujourd'hui nos écrans toute l'histoire de l'animation. Malheureusement, prenant en référence la très mauvaise fréquentation du musée de la BD, la maîtrise d'ouvrage a extrapolé, et a donc renoncé à ce projet qui aurait certainement eu un grand retentissement non seulement dans la région, mais également à l'échelle internationale.
Maître d'ouvrage
Magelis
Collaborateurs
Pascal Vimenet, Culturetech-Michel Helson
Type
Exposition permanente
Surface
3000 m²
Budget
6 millions d'euros
Lieu (ville et pays)
Angoulême, France